Les solutions

Les tickets-restaurant

Il est possible pour les employeurs de participer au coût du repas fournies aux salariés à Casablanca et les salariés au Maroc avec des titres restaurant appelés couramment les “tickets-restaurant”.

Ces tickets-restaurant peuvent permettre de prendre en charge tout ou partie du prix du repas. Ils concernent :

  • Les préparations alimentaires directement consommables,
  • Les préparations à réchauffer ou décongeler,
  • Les produits frais comme les produits laitiers, les fruits et légumes.

La valeur des tickets-restaurant est fixée librement par l’employeur. En revanche, pour bénéficier des exonérations fiscales et sociales, l’employeur devra respecter scrupuleusement la réglementation concernée.

Qui bénéficie de ces tickets ? Tous les salariés qui fréquentent les cantines à Casablanca et les cantines au Maroc dont un repas est compris dans leurs horaires de travail. C’est notamment le cas pour les entreprises aux “horaires de bureau” traditionnels (9h – 18h).

La souplesse et la liberté de mise en place de ce système en font un choix privilégié par les petites structures.

Le local de restauration

Selon l’article R. 4228-19 du Code du travail, les salariés ne sont pas autorisés à prendre leurs repas dans les locaux affectés au travail, sauf dérogation. Or, si 25 salariés de l’entreprise font part de leur souhait de déjeuner sur place, la mise à disposition d’un local de restauration par l’employeur devient une obligation. A moins de 25 salariés, seule la mise à disposition d’un emplacement permettant de se restaurer dans de bonnes conditions de santé et de sécurité est obligatoire.

 

La restauration des entreprises à Casablanca et La restauration des entreprises au Maroc ;

A l’inverse d’un réfectoire ou d’un emplacement dédié à la prise de repas, il n’existe aucune obligation légale concernant l’installation d’une cantine à Casablanca ou aux Maroc au sein d’une entreprise.

Qui est concerné ? Tous les salariés de l’entreprise, quel que soit leur contrat (CDI, CDD, temps partiels, intérimaires, etc…).

L’installation d’un restaurant d’entreprise requiert un réel investissement. L’aménagement des locaux doit répondre aux règles strictes de sécurité et d’hygiène applicables aux locaux de travail (extincteurs en nombre suffisant, aménagement de dégagements, affichage des consignes d’incendie).

La gestion du restaurant d’entreprise peut être assurée par :

  • L’entreprise elle-même, en se dotant du personnel et des installations nécessaires,
  • Une entreprise de restauration collective spécialisée qui agit en tant que prestataire extérieur.

Tickets-restaurant, cantine ou restaurant d’entreprise ?

Comme nous l’avons vu, privilégier l’un ou l’autre est un choix qui n’est pas anodin. Il dépendra des obligations légales mais aussi de la politique sociale de l’entreprise. Plusieurs facteurs sont aussi à prendre en compte :

  • La taille de l’entreprise,
  • La localisation géographique du site,
  • L’ambition des décideurs.

Quoi qu’il en soit, c’est un choix important qui doit être pris conjointement entre l’employeur et les collaborateurs.

Les commentaires sont fermés, mais les rétroliens et les pings sont ouverts.